► Didier Comès : le dessinateur de BD belge est décédé

Le dessinateur et scénariste belge de BD Didier Comès est décédé mercredi à 71 ans après avoir été un maître des longs récits fantastiques en noir et blanc, dont Silence en 1979, a annoncé jeudi l’éditeur Casterman. Né en 1942 dans un petit village germanophone du sud-est de la Belgique, Didier Comès, de son vrai nom Dieter Herman, a grandi dans les Ardennes belges. Il se consacre d’abord au dessin industriel avant de se lancer dans la bande dessinée en 1969, avec de courts récits publiés par Pilote et le Journal de Spirou.

Son style s’affirme avec L’Ombre du corbeau, un récit onirique sur un soldat allemand durant la guerre 1914-18. Privilégiant le noir et blanc et les longues histoires, à l’instar de son ami Hugo Pratt, Didier Comès connaît la consécration avec Silence, un récit envoûtant publié en 1979. L’album, son plus grand succès, sera ensuite couronné par le festival de BD d’Angoulême en 1981. Resté fidèle aux Ardennes où il vivait à l’écart du monde de la BD, il publiera plusieurs autres longs récits, dont La Belette, Eva, L’Arbre-Coeur et Dix de Der (2006), qui prend pour cadre la Seconde guerre mondiale.

En savoir +   Didier Comès, le dernier entretien d’un géant de la BD

En savoir +   Mort de Didier Comès, l’auteur de Silence

 

Publicités

A propos Bibliothécaire21°37 - 55°61

Là bas...si j'y suis !!
Cet article a été publié dans Composite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s